Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 16:37
Romain Bouteille

Vendredi 11 Décembre & Samedi 12 Décembre à : 20H30

Dimanche 13 Décembre À 17H

Les droits des hommes courbes

Un texte que Romain avait d’accord écrit seul, puis pour neuf au Café de la Gare (en chœur parlé!), sous le titre « La conscience nationale des faisans d’élevage » puis qu’il a repris seul sous le titre « On achète bien les veaux », pour le réécrire enfin complètement sous forme de vers, sous le titre « Les Droits des Hommes Courbes ».

Un spectacle salutaire.

Romain Bouteille

 

 

La Presse

« Vieux fou ou grand sage ? On guette son entrée sur scène par une porte, il surgit d'une trappe cachée sous les planches. Et se lance dans un réquisitoire brillant où sont fustigées la démocratie, la télévision, la culture subventionnée, la bêtise humaine et bien d'autres choses encore. Romain Bouteille, l'allure cabotine, le rire sardonique et la voix éraillée par tant de cigarettes grillées a gardé le même malin plaisir à jeter des pavés dans la mare aux connards et à s'attaquer aux lieux communs les plus établis. L'homme a sans conteste du talent et ne compte pas le gaspiller dans quelques bouffonneries consensuelles.  Valérie Beck 

(...)Bouteille est un Alceste de maintenant, ou plutôt des années 70-80, quand il restait aux utopistes l'idée que le l'ordre du monde pouvait encore être inversé. Il dévide une raison raide, drue, bravache, il rompt des lances contre le sens commun, il imagine (plus encore : il propose) de changer la vie, la société, et l'humanité peut-être. A la loi de tous les hommes, il oppose la parole d'un seul homme. Et cette parole fait flèche de tout bois : la philosophie, la trivialité, l'économie, la pornographie, le calembour, le vacarme, la poésie. Car c'est cela le sublime paradoxe de Romain Bouteille : anarchiste qui écrit en vers, misanthrope qui met des dentelles à sa colère. C'est un tourbillon colérique et fervent, un torrent bouillant et ricanant. On comprend très vite combien son ton et son engagement ont pu être révolutionnaires. Et, dans le paysage actuel, on goûte avec gratitude ces humeurs astringentes.  Bertrand Dicale

 

 

(...) Un petit chef d'œuvre, fait de coups de gueule, de réflexion sur le théâtre, la société. Si le constat n'est pas optimiste, c'est loin d'être triste et c'est fort intelligent. Du grand Bouteille. » Marie-Cécile Nivière L'Avant Scène «

L'avant scène :

(...) On connaît l'art de Bouteille à utiliser le mécanisme de la démonstration pour mener le spectateur là où un autre formé à la dialectique - homme politique ou prof en Sorbonne - ne le mènerait pas. C'est sans doute là que Bouteille est le plus étonnant. Iil est indispensable à notre paysage théâtral (...). Ce Romain Bouteille en vers, tout moderne qu'il soit, semble rejoindre les poètes baroques du XVIème et XVIIème, au langage indiscipliné.  Gilles Costaz

Partager cet article

Repost 0

commentaires

covix 10/12/2015 13:41

Bonjour,
un moment qui amène à la réflexion, plus que jamais d'actualité.
Bonne journée
@mitié

Présentation

  • : ARTPHONEME
  •  ARTPHONEME
  • : Compagnie Artphonème.Créations, mise en scène ... 01000 Bourg en Bresse tél: 04 74 23 11 56
  • Contact

L'annuaire des spectacles ! !

Liberzic - L'information culturelle en Rhône-Alpes

Recherche